PSG – Manchester : Le naufrage a encore eu lieu

Largement dominateur face à une équipe B de Manchester United incapable de se créer des occasions face à des Paris plutôt sérieux dans l’ensemble. Des points sombres sont pourtant présents car ce soir le PSG est vaincu et éliminé (1-3). Deux ans après la remuntada, bis repetita. Les séquelles seront indélébiles. Paris ne sera pas en quart de finale de Ligue des Champions. Encore. 

MBappé le maladroit 

Il devait être le leader technique de l’attaque parisienne et malgré sa passe décisive, il fut l’ombre de lui-même. Par quatre fois, le jeune Français a été maladroit, terriblement, profondément. Difficile de se souvenir d’une telle maladresse de la part du numéro 7 parisien. Au-delà, dans son placement, il a été défaillant à trop vouloir camper au point de penalty tandis que Dani Alves a fait une partie XXL à un poste qu’on ne lui connaissait peu finissant numéro 10, complètement cuit.

Kehrer fautif 

D’entrée de jeu, le jeune latéral envoie une passe dans l’axe, fatale, qui remet Manchester dans la course à la qualification (0-1). Très rapidement, Buffon relâche un ballon de Rashford et le paie cash derrière (1-2). Souvent à côté dans ses décisions, le jeune Allemand a joué la peur au ventre pendant presque 70 minutes de jeu. Ne fallait-il pas le sortir à la mi-temps ? Plus largement, en dehors de Bernat, la défense était ailleurs ce soir. Loin de la coupe aux grandes oreilles en tout cas.

Un scénario catastrophique

Le match ne pouvait pas commencer plus mal avec ce but donné par Kehrer. Ultra dominateur, Paris n’a jamais été mort de faim dans la surface de réparation, tournant autour du pot durant l’ensemble du match. Mbappé très à proximatif, Di Maria parfois génial, parfois absent et Draxler qui se claque. Et que dire de cette frappe de Bernat seul, face à De Gea ? Le penalty sur la VAR à la fin n’est que la résultante d’une équipe qui n’aura pas su tuer le match et un adversaire déjà largement affaibli. Une équipe de bourgeois, gavée de points en championnat, pas habituée à encaisser les coups en France. Ce soir Paris paye son ego et son manque de caractère. Les Qataris voulaient empiler des records, c’est chose faite. Triste soirée.

 

Publicités

Auteur : Jean-Aurel

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s