Bordeaux – Toulouse : les Girondins n’abdiquent pas

C’était un match particulier cet après-midi entre les Girondins et Toulouse. Frappé par la disparition d’Emiliano Sala, il fallait impérativement gagner aussi pour ne pas sentir le vent frais de la relégation s’approcher réellement. Mission accomplie mais loin d’être évident (2-1). 

La jeunesse au pouvoir

Que ce fut long ! Nous attendions fortement la titularisation des Basic et Maja et nous fûmes entendus. Le premier auteur de prestations de qualité n’a pas dérogé encore une fois. Le Croate a mouillé le maillot et c’est tout naturellement que sur un centre venu de la gauche, il se place au second dans le dos de la défense et crucifie Reynet. Maja aura été virevoltant mais brouillon. Bien sûr, passer de la League One à la Ligue 1 n’est pas une transversale aisée mais le garçon a fait naître des espoirs intéressants. Pour Adli, on attendra de voir sur l’ensemble d’un match. Trichard s’est appliqué et va semble-t-il s’accrocher pour revenir. Un professeur aurait écrit « encourageant ! » et le supporteur, heureux, de voir ses nouveaux jouets fouler le pré.

Briand bonifie ses statistiques

On attendait de lui un dizaine de buts sur la saison et force est de constater que Jimmy Briand s’en rapproche doucement. Souvent décisif au bon moment, il vient donner les trois points aux Girondins à un moment de la saison où rien ne va. Comme un symbole, son but peu académique illumine le Matmut Atlantique qui en avait bien besoin. Jimmy Briand semble être bel et bien l’homme de la situation dans l’opération maintien des Girondins de Bordeaux.

Bordeaux dans le ventre mou

Bon nombre d’échanges et d’interviews montrent une certaine nostalgie pour le club des Girondins de Bordeaux, comme si l’accès à la Coupe d’Europe était une sorte d’automatisme. La déclaration de Yacine Adli va encore dans ce sens, voyant le club aller chercher les places qualificatives pour la C3. Mais soyons réalistes, le jeu affiché est clairement alarmant et d’autres équipes, à défaut des saisons précédentes, se sont réveillées à l’image des Rennes, Montpellier, Strasbourg ou Saint Etienne. Le classement de ces équipes signent bien évidemment l’immense retard dans la politique de recrutement notamment qu’ont pris les Marines et Blancs. Si seulement la rustine existait mais là où des Khazri, Malcom, Mariano ou Diabaté cachaient la forêt, cette saison semble être dénuée de toute artifice.

 

 

Publicités

Auteur : Jean-Aurel

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s