Les Girondins tutoient les étoiles

Hier soir, les Girondins concluaient magnifiquement une semaine de réussite. Entamée jeudi, par une victoire 2-0 face au Slavia Prague, les Bordelais ont confirmé leur bonne dynamique en prenant un point face à l’ogre parisien, stoppant net une série de 14 victoires consécutives en championnat. Réel vent de fraîcheur ou simple miroir aux alouettes ? 

BORDEAUX-PARIS-LEERO-TW

La semaine des Girondins débute de la plus belle des manières avec une victoire en Europa Ligue redonnant de l’espoir à l’ensemble des troupes pour s’offrir une finale à Copenhague pour la dernière journée de la phase de poule. Pourtant, les Girondins étaient avertis que les Tchèques jouaient la gagne, une dynamique confirmée par Jean-David Beauguel, l’un des meilleurs buteurs du championnat là-bas.

Ce vent de fraîcheur, cette dynamique retrouvée donna de l’espoir à l’ensemble de la blogosphère bordelaise réunissant, joueurs, supporteurs, salariés …pour aller chercher un résultat contre l’ogre parisien dans une euphorie européenne presque similaire à celle de nos Marines et Blancs.

Le match démarre sur les chapeaux de roues hier soir. Les Girondins semblent se lâcher malgré du déchet technique et les Parisiens plantent leurs banderilles en contre et attendent patiemment que les locaux s’essoufflent. Le navire vogue de façon cohérente mais à l’instar des grandes équipes, Neymar y va de son but sur un centre venu de Mbappé. Il en faudra plus pour enrhumer le Matmut Atlantique. Bordeaux égalise sur une fabuleuse construction de Karamoh qui fait un match complet hier avec Briand à la conclusion qui n’aura pas hésité longtemps à nous régaler plus tard de quelque missiles dans les tribunes. Vendangeur, un mode de vie.

Je parlais de grands joueurs, c’est Mbappé qui y va de son but mais hier soir, Paris s’est appuyé sur ses individualités et c’est dommage pour eux, car les rares fois où les Franciliens ont accéléré, ils ont tellement fait de mal à cette équipe bordelaise dont Jaroslav Plasil en garde encore les ecchymoses sur un petit pont du Brésilien, Neymar, sorti tôt dans la rencontre.

Cornelius au bout du suspense y va de sa tête, le premier but de la sorte pour les Girondins. Et si c’était là encore la nouveauté que de répéter les bonnes performances ?

Je ne vais pas être trop dur car ce genre de semaine ces dernières saisons se font rares alors profitons tous ensemble. Jimmy Algerino, notre invité dominical sur Leero Sport News nous l’avait effectivement conseillé :profiter de l’instant. 

notes du 3 12

Publicités

Auteur : Jean-Aurel

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s